Eerie Wanda, ondulation gracieuse

 

10460203_1524310677801518_4917843963813408801_n

 

 

Eerie Wanda vient des Pays-Bas. Marina Tadic écrit les chansons, chante et joue de la guitare et s’est entourée du guitariste Bram Vervaet (assis à sa gauche), du bassiste aussi producteur de l’album, Jasper Verhulst (gauche) et du batteur Nic Niggebrugge (droite)- ces deux derniers étant actuellement en tournée avec Jacco Gardner, prodige du psychédélisme. Il est difficile de trouver des informations sur internet sur ces hollandais dû à la formation récente du groupe qui a malgré cela déjà tourné avec Allah-Las partout en Europe cette année. L’album encore en préparation, sans doute prévu pour Septembre, regorge d’une pop-folk lo-fi sensuelle et nostalgique. Leurs sons sont comme des photos en sépia qui s’apparentent à des rêves suaves mais rappellent parfois aussi la dynamique juvénile et aérienne de Buddy Holly. Eerie Wanda c’est également la délicatesse de belles mélodies chaudes et douces influencées notamment par la beauté des capricieuses complaintes de Nico et du Velvet Underground (After Hours (avec Moe Tucker), Sticking with you, These days …).

 

Still As The Night est un énorme coup de coeur. Écoutée en boucle depuis sa découverte cette ballade planante opiacée compte un duo vocal effacé et éthéré et est ponctuée par un riff de guitare rythmé addictif. À ne pas rater!

Chayma Mehenna

Chayma Mehenna

Culture enthousiaste et passionnée d'arts et de musique particulièrement de garage et psych rock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *